Blog

ALERTE SOCIALE: LE POUVOIR D’ACHAT

POUVOIR D’ACHAT : PASSONS A L’ACTION
Le 10 juin 2015, les 4 Organisations Syndicales CFDT, CFE-CGC, CGT et FO déclenchaient une alerte sociale sur le pouvoir d’achat des salariés de l’UES Veolia Eau – Gle des Eaux (ci-joint courrier adressé au Directeur Général).

Depuis rien n’a été réglé, la Direction déclarant la Négociation Annuelle terminée pour 2015. Pour les Organisations Syndicales CFE-CGC, CGT et FO l’unité des salariés est indispensable pour obtenir de notre Direction des mesures à la hauteur de l’aspiration des salariés. Nous regrettons que la CFDT, que nous avons sollicitée, n’ait pas souhaité participer à cette démarche commune sur le pouvoir d’achat en annonçant qu’elle préférait agir seule.

Les résultats du groupe, annoncés en forte hausse au cours de l’été, par nos dirigeants ne doivent pas servir uniquement à faire monter le cours de l’action et le montant des dividendes aux actionnaires.

Ne serait-ce pas le moment venu pour le Groupe de manifester un peu de solidarité vis-à-vis de sa branche EAU France encore en cours de traitement purgatoire ?

La Direction évite le sujet consacrant tout son temps et son calendrier social aux sociétés spécialisées.

C’est pourquoi nous avons décidé d’engager une campagne nationale d’assemblées du personnel, afin de préparer rapidement une action la plus unitaire et partagée possible.

Conscient que toutes les catégories du personnel sont touchées, nous demandons une augmentation générale des salaires de 2,6%, par l’augmentation du point de l’UES et des salaires des cadres hors grille.

Conscient que les efforts sont fournis par tous à égalité, nous demandons une prime annuelle pour tous, de 1000€ pour 2015, 2016 et 2017.

Les Syndicats CFE-CGC, CGT et FO sont en mouvement, la Direction doit répondre à la demande légitime des salariés de l’UES Veolia Eau – Gle des Eaux du partage des richesses créées, il est encore temps de clore l’alerte sociale, sans mettre le feu au poudre.

La balle est maintenant dans le camp de la Direction, mais un calendrier de réunions, ne suffira pas à arrêter la colère générale.
Si les salariés ne sont pas entendus, le rapport de force est inévitable.

Vos délégués régionaux vont rapidement vous faire parvenir le calendrier des assemblées générales, avec les lieux de rassemblement.

Lire le tract en détail: cliquer ici

0